Une leçon de vie (Rabindranâth Tagore)

La leçon la plus importante que l’homme puisse
apprendre dans sa vie n’est pas que la douleur existe
dans le monde, mais qu’il dépend de nous d’en tirer
profit, qu’il nous est loisible de la transmuer en joie.
[…]
Et la joie est partout: elle est dans le manteau de
verdure qui recouvre la terre, dans la sérénité bleue
du ciel, dans la folle exubérance du printemps, dans
l’austérité grise de l’hiver, dans la chair vivante qui
habille notre charpente, dans le parfait équilibre,
noble et fier, du corps humain, dans la vie, dans
l’exercice de tous nos pouvoirs, dans l’acquisition
de la connaissance, dans la lutte contre le mal, dans
la mort pour des biens dont nous ne profiterons
jamais.

Rabindranâth Tagore

publié dans florilège, le scriboire and tagged , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *